Fort-de-France

Le cœur touristique de Fort de France se révèle étonnamment compact et l’on peut y faire le tour aisément à pied. Comptez une demi-journée ou une journée pour visiter Fort-de-France. Préférez le matin pour découvrir son fameux marché.

Autrefois appelée Fort-Royal, la ville de Fort-de-France fut rebaptisée par Napoléon en 1848. Elle constitue la seule grande ville de Martinique. Elle concentre en effet le quart de la population insulaire et la totalité des institutions administratives. C’est également ici que sont regroupés la majorité des centres commerciaux, essentiellement en périphérie de la ville. En plus d’être la préfecture du département, Fort-de-France est donc également la capitale incontestée de l’île.

Fort de France d’un coup d’oeil et à ne pas manquer

Le marché : c’est le plus important de l’île, on y trouve fruits et légumes pays, vanille, punch et liqueur créole, sans oublier toutes les épices que vous rapporterez de votre voyage.
La cathédrale Saint- Louis : Oeuvre d’Henry Picq ( 1895), l’actuelle cathédrale est déjà la sixième édifice construite à cet endroit car son destin tourmenté se confond avec celui de la ville. Erigée en 1671, elle fut détruite plusieurs fois par des cataclysme et des incendies. Ainsi le bâtiment que l’on peut aujourd’hui visiter fut presque entièrement reconstruit, selon les plans de Picq mais avec des structures conçues pour résister aux séismes.
La place de la Savane : Oasis de verdure de la ville embouteillée, cette place 
commence au pied du Fort Saint Louis et finie rue de la Liberté. Dans une contre allée s’élève la statue de l’Impératrice Joséphine. La légende veut que ce monument, cadeau de Napoléon III , s’élève à l’endroit précis ou un boulet de canon tomba aux pieds de la future impétatrice en 1790.
La bibliothèque Schoelcher : Ce bâtiment fût à l’origine construit, selon les plans d’Henry Picq, pour abriter les ouvrages légués par Victor Schoelcher à la Martinique.
La Baie des Flamants : la ville de Fort de France ceinte de mornes se livre au regard du visiteur qui arrive par la mer. La baie doit son nom aux juifs hollandais chassés du Brésil et accueillis sur la Martinique au XVIIème siècle.

The tourist heart of Fort de France shows itself strangely compact and we can go all around easily by foot. Matter one half-day or one day to visit Fort-de-France. Prefer the morning to discover its famous market.

Formerly called ”Fort Royal”, the city of Fort-de-France was renamed by Napoleon in 1848. It establishes the only big city from Martinique. It indeed concentrates quarter of the island population and totality of administrative institutions. It’s also here that are grouped the majority of shopping malls, essentially in outskirts of the city. Besides being the department prefecture, Fort-de-France is also the incontested capital of the island.

Fort de France at a glance and not to miss
The market: it is the most important of the island, we find fruits and vegetables country, vanilla, punch and Creole liqueur there, without forgetting all the spices which you will bring back of your journey

The cathedral ”Saint Louis”: work of Henry Picq ( 1895 ), the current cathedral is already the sixth building built in this place because its restless fate becomes confused with the one of the city. Set up in 1671, it was destroyed several times by cataclysm and fires. So the building which we can visit today was almost completely reconstructed, according to the plans of Picq but with structures conceived to resist earthquakes.

The place of ”Savane”: green oasis 
in the blocked city, this place begins at the foot of Fort Saint-Louis and ended in freedom street. In one path is the Joséphine Empress statue. The legend wants that this monument, present of Napoleon III Amounts to the precise place where a cannonball fell to the feet of the intended impétatrice in 1790.

The library ”Schoelcher”: this building is originally built, according to Henry Picq’s plans, to shelter the works bequeathed by Victor Schoelcher in Martinique.

The ”Baie des Flaments” : Fort de France city puts on with sad is engaged with regard to the visitor who arrives by the sea. The bay owes its name from the Dutch Jews hunted from Brazil and welcome in Martinique in the XVIIth century.

Photos
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
Fort-de-France
DANS CETTE COMMUNE
Restaurant
Fort-de-France
Restaurant
Fort-de-France
Rhum
Fort-de-France